Prix de l’immobilier au Portugal : une baisse de 2,5% en 2020 ?

Selon les conclusions des économistes de Standard & Poor’s (S&P) Global Ratings, les prix de l’immobilier devraient baisser sur presque tous les grands marchés européens cette année en raison des effets économiques de la pandémie de Covid-19. L’agence de notation financière prévoit une baisse de 2,5 % des prix de l’immobilier au Portugal, mais elle signale une reprise rapide et une forte croissance d’ici 2022.

S&P a fait une analyse du marché résidentiel en Europe dans le rapport « Government Job Support Will Stem European Housing Market Price Falls » et des conséquences de la crise Covid-19. Les résultats montrent également un avenir prometteur, car ils indiquent une baisse minimale des prix.

« Nous estimons que les prix de l’immobilier vont baisser de 3 à 3,5 % en Irlande, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, de 2,5 % au Portugal et de 1,2 à 1,4 % en Belgique, en France et en Allemagne », déclare Boris Glass, économiste en chef chez S&P Global Ratings, cité dans un communiqué auquel l’idéaliste/actualité a eu accès. C’est seulement en Suisse que nous prévoyons que les prix continueront à augmenter d’au moins 0,5 % cette année », ajoute M. Glass.

 

L’aide à l’emploi peut stopper la baisse des prix de l’immobilier portugais

Néanmoins, S&P s’attend à ce que les marchés se redressent plus rapidement que prévu. L’agence de notation financière est convaincue que les prix augmenteront à nouveau rapidement d’ici la fin de l’année 2022, en grande partie grâce au soutien massif mis en place par le gouvernement. Selon S&P, ce soutien devrait permettre de contenir le taux de chômage et donc de faire baisser les prix de l’immobilier et inciter à acheter au Portugal.

En outre, S&P souligne l’action rapide de la Banque centrale européenne (BCE) pour limiter la détérioration des conditions de crédit et considère que la politique monétaire devrait « continuer à être extrêmement flexible et favorable même lorsque les économies se redresseront ».

« Actuellement, les ménages accumulent des économies », ce qui, selon M. Glass, « devrait contribuer à soutenir la reprise de l’économie et du marché du logement, puisque les mesures visant à contenir le virus sont levées et que les économies commenceront progressivement à revenir à la normale », ajoute M. Glass.

A lire : Tout savoir sur l’investissement immobilier au Portugal

Toutefois, l’agence de notation financière avertit dans le rapport que les prévisions pourraient être à nouveau révisées si une nouvelle épidémie de coronavirus se déclare à l’automne ou si le marché du travail ne réagit pas positivement aux mesures mises en œuvre par les gouvernements européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *