Accueil » Investissement immobilier au Portugal

Investissement immobilier au Portugal

Publié le 5 juin 2020

Investir dans l’immobilier au Portugal : quels avantages ?

Peut-être vous demandez-vous en ce moment : mais pourquoi devrais-je acheter au Portugal ? Pour vous répondre clairement, nous avons établi une liste de 10 avantages.

1 Sous certaines conditions et règles, l’achat d’un bien immobilier au Portugal peut vous permettre de demander la nationalité portugaise.
2. Vous aurez une maison où le climat est agréable et ensoleillé toute l’année.
3. Le coût de la vie au Portugal est l’un des plus bas d’Europe.
4. C’est un investissement qui peut donner des revenus locatifs élevés.
5. Le Portugal est un pays où il fait bon vivre (3e au monde) et où la stabilité politique est grande.
6. C’est un pays magnifique, avec une nature intacte et des plages préservées.
7. Le Portugal offre une qualité de vie élevée.
8. Incitations à la migration par le biais du programme Visa d’or (ou Gold Visa).
9. Pays ayant un accès facile aux autres pays européens.
10. Les infrastructures publiques, telles que les soins de santé et les transports, sont largement disponibles et accessibles.

Valeur du mètre carré au Portugal

Comme nous l’avons dit plus haut, le pays connaît un moment d’appréciation du marché immobilier et, par conséquent, les maisons au Portugal sont plus chères dans certaines régions, le mètre carré moyen étant en euros 2.028 (jan/2020), allant de 1.045 euros dans la région centrale du pays, la moins chère, à 2.941 euros dans les municipalités du grand Lisbonne.

Que devez-vous prendre en considération avant d’acheter une propriété au Portugal ?
Pour que votre recherche d’une propriété au Portugal se déroule aussi bien que possible, il est essentiel que vous réfléchissiez à ce que vous attendez de votre nouvelle maison. En ayant une idée claire de vos besoins, vous serez en mesure d’agir de manière beaucoup plus décisive et de rendre le processus d’achat plus efficace.

Les éléments à prendre en compte avant d’acheter au Portugal

Tout d’abord, vous devez vous poser cinq questions principales. Nous constatons que ces considérations fonctionnent à l’infini pour vous aider à définir ce que vous recherchez :

Pourquoi achetez-vous ?
Savoir que vous voulez une propriété au Portugal n’est qu’un début. Asseyez-vous et analysez ce que vous voulez en détail, puis établissez une liste de souhaits pour votre propriété.

Voici quelques exemples :

« Nous voulons plus d’espace pour que la famille puisse profiter du soleil ».
« Nous profiterons davantage de la retraite au Portugali ».
« Les enfants ont quitté la maison – il est donc temps de vivre une nouvelle aventure ! »
« Lisbonne et Porto semblent être de bons investissements immobiliers ».
« Nous ne voulons pas regarder la vie en arrière dans nos vieux jours et regretter de ne pas avoir osé ».

Qu’attendez-vous de votre propriété ?
Réfléchissez à ce que vous voulez retirer de votre achat immobilier, car cela aura une incidence sur le type de propriété et la région que vous devriez examiner.

Par exemple, voulez-vous une vaste villa rurale où vous pourrez accueillir vos amis et votre famille ? Recherchez-vous un appartement dans une ville pour une vie plus cosmopolite ? Ou encore, voulez-vous une propriété dans une station balnéaire à laquelle vous pouvez facilement accéder le week-end ? Demandez-vous également si vous avez l’intention de louer votre propriété, car vous devrez probablement choisir un lieu de location attrayant.

Quel est votre budget ?
Il est essentiel de définir votre budget dès le départ. Plutôt que de chercher une propriété au Portugal, d’en trouver une qui vous plaît et d’essayer ensuite de trouver un moyen de l’acheter, vous devriez fixer votre budget et travailler dans les limites de celui-ci.

N’oubliez pas que vous n’obtiendrez pas le « taux interbancaire » que vous voyez sur les sites de change et dans les journaux, et que vous devez donc tenir compte de l’échange de devises dans votre budget – prévoyez un ou deux points de pourcentage au-dessus ou au-dessous du taux standard. De plus, vous pourrez peut-être réduire un peu le prix de la propriété si vous faites des recherches sur le marché. Nous vous recommandons de consulter nos guides financiers sur le Portugal et le guide Smart sur les devises à l’intention des acheteurs de propriétés.

Quelles sont les zones les plus chères ?

Lisbonne et l’Algarve sont, de loin, les régions les plus chères pour acheter une maison au Portugal. Près de Lisbonne, des régions comme Cascais, Estoril et Oeiras sont parmi les zones les plus chères à vivre près de la capitale. Dans le sud du Portugal, certaines parties de l’Algarve telles que Lagos, Albufeira, Tavira et Lagoa sont également très recherchées par ceux qui cherchent des maisons et des appartements de luxe. Vale do Lobo, Quinta do Lago et Vilamoura sont parmi les endroits les plus recherchés de l’Algarve.

Découvrez tous nos conseils pour investir dans l’immobilier dans l’Algarve.

Quelles sont les zones les moins chères ?

Si vous voulez vivre dans des endroits moins chers et offrant de bonnes affaires, vous devez vous rendre dans l’intérieur des terres, en particulier dans la région centrale du Portugal. En outre, les maisons et les terrains de cette région sont assez spacieux. Une bonne option est aussi la Côte d’Argent, car elle possède de belles plages.

Près de Lisbonne, des villes comme Almada et Setúbal, au sud de Lisbonne, et Amadora, Odivelas et Sintra, au nord, sont des lieux plus accessibles pour investir dans l’immobilier pour ceux qui veulent rester près de Lisbonne.

A lire : Dans quels quartiers investir à Lisbonne ?

Comment acheter une maison au Portugal ?

Il peut être difficile d’acheter une maison au Portugal, que ce soit dans votre pays d’origine ou à l’étranger. Il peut être encore plus compliqué d’acheter à l’étranger sans avoir beaucoup de connaissances sur le processus.

La bonne nouvelle est que le processus d’achat d’une maison au Portugal n’implique pas beaucoup de paperasserie et qu’il n’y a pas de restrictions sur la propriété étrangère au Portugal.

Étapes de l’achat

Après avoir convenu d’un prix avec le vendeur, l’étape suivante consiste à achever la procédure d’achat. Pour effectuer l’achat d’une maison au Portugal, vous devez faire ce qui suit :

Étape 1 – Engagez un agent immobilier local et un avocat si vous n’en avez pas déjà un.
Étape 2 – Examinez les conditions et le contrat prometteur avec votre avocat.
Étape 3 – Le vendeur et l’acheteur signent le contrat prometteur. À ce stade, l’acheteur est également tenu de verser un acompte de 10 %. En cas de retrait, ce montant restera acquis au propriétaire de la maison.
Étape 4 – Après avoir rempli les conditions du contrat à ordre, l’acheteur, le vendeur ou leurs représentants se réunissent devant un notaire pour l’acte final de vente. L’acheteur paie le montant restant et le vendeur livre la clé.

De quoi ai-je besoin pour investir dans l’immobilier au Portugal ?

NIF : Numéro d’identification fiscale portugais

Pour acheter une maison au Portugal, que vous soyez résident ou non-résident, vous devez disposer d’un numéro de TVA (portugais), également appelé NIF. Il peut être obtenu auprès de n’importe quel bureau des finances du gouvernement (Finances). Vous devrez prouver votre adresse et votre passeport pour obtenir un numéro de TVA, en plus d’un numéro de TVA pour ouvrir un compte bancaire en portugais.

Moyens d’identification

En tant qu’acheteur, vous devrez fournir une pièce d’identité appropriée. Il peut s’agir d’un passeport ou d’une carte d’identité portugaise (Cartão de Cidadão).

Ouverture d’un compte bancaire portugais

Il est conseillé d’ouvrir un compte auprès d’une banque portugaise pour éviter les surprises liées aux fréquentes variations du taux de change.

Documents requis

Les documents requis pour les étrangers sont :
– Passeport
– Numéro d’identification fiscale
– Preuve de résidence (authentifiée par le consulat du Portugal au Brésil)
Documents requis pour la propriété :
– Certificat du registre foncier : c’est le certificat de contenu, utilisé pour confirmer la légitimité du propriétaire et de l’acheteur ;
– Caderneta Predial : preuve de la situation fiscale actuelle de la propriété (ce document doit être demandé au département des finances) ;
– Licence d’utilisation : utilisée pour dire quel sera l’objectif de la propriété et doit être demandée au conseil paroissial local ;
– Fiche technique du logement : décrit toutes les caractéristiques techniques du logement.

Coûts d’achat d’une maison au Portugal

Au Portugal, l’acheteur encourt les coûts suivants lorsqu’il achète une maison au Portugal :
IMT (Property Transfer Tax) – généralement basé sur la valeur du prix d’achat.
Droit de timbre – est fixé à 0,8 % du prix d’achat.
Les frais de notaire et d’enregistrement foncier – généralement pas plus de 600 euros.

A lire : Nos conseils pour réussir votre achat immobilier

Comment financer une maison au Portugal ?

Si vous n’avez pas assez d’argent pour acheter une maison au Portugal en espèces, vous pouvez opter pour un prêt. Le moyen de financement le plus courant dans ce cas est un prêt hypothécaire, proposé par plusieurs banques opérant dans le pays. Dans la plupart des cas, les investisseurs qui ne vivent pas au Portugal peuvent financer la propriété en 25 ans, alors que les personnes qui y vivent peuvent avoir jusqu’à 30 ans pour payer.

Le financement d’un bien immobilier au Portugal est très bon marché et les taux peuvent se situer autour de 1 à 2 % par an, selon la banque. Par conséquent, le financement d’un bien immobilier peut être une option économique par rapport au paiement d’un loyer au Portugal.

En plus des documents normaux mentionnés ci-dessus, les documents suivants sont requis pour le financement :
– Mise à jour de l’impôt sur le revenu
– Copie des 6 dernières fiches de paie
– Relevé bancaire des 6 derniers mois

Comment fonctionnent les dépôts, les acomptes, les hypothèques et les prêts bancaires au Portugal ?

Choisir une banque

Lorsque vous aurez choisi le produit hypothécaire qui vous convient le mieux, vous devrez faire votre demande. Comme dans la plupart des pays, cela signifie que vous devrez vous occuper d’une pile de documents et vous rendre en personne à la banque pour obtenir l’approbation. Dans de nombreux cas, vous devrez payer des frais de dossier élevés (environ 600 euros ou plus) pour obtenir votre prêt. Chaque banque fonctionne un peu différemment, alors appelez votre agence locale pour obtenir les détails. Vous devez également vérifier si un membre du personnel parlant anglais peut vous aider, car ce n’est pas toujours le cas.

Il vaut la peine d’obtenir un accord de principe sur le prêt hypothécaire avant d’aller trop loin dans votre recherche de propriété, car cela vous donnera une idée plus précise de ce que vous pouvez vous permettre.

Dépôts / acomptes

Vous payez un acompte de 10 à 30 % au moment de la signature du contrat initial d’achat de votre nouveau logement ( Contrato de Promessa de Compra e Venda ). Ce contrat doit également être authentifié par un notaire avant que vous puissiez poursuivre la procédure.

Si vous n’êtes pas encore au Portugal, vous devrez peut-être payer votre acompte depuis l’étranger. Vous devrez peut-être effectuer un virement international pour couvrir le montant de la caution. Si vous transférez une grande quantité d’argent dans plusieurs devises, il est important que vous obteniez le meilleur accord possible.

Quels types de taxes et de frais devrai-je payer ?

Bien que vous soyez redevable de frais en tant qu’acheteur, ceux-ci varient selon les circonstances. Le principal coût est le droit de mutation IMT, qui peut atteindre 10 % de la valeur de la propriété si vous n’êtes pas résident et que vous vivez dans un paradis fiscal, ou absolument rien si vous achetez une propriété à bas prix comme résidence principale de votre famille. Renseignez-vous auprès de votre avocat sur les frais susceptibles d’être prélevés dans votre cas.

Les frais et les taxes comprennent :

Le droit de timbre : Prélevé à un taux forfaitaire, 0,8 % de la valeur du logement
Taxe sur les transferts de propriété : Imposto Municipal sobre Transmissões (IMT) : Il est calculé sur une échelle mobile en fonction du coût du logement. Une taxe plus élevée est due si la propriété est une résidence secondaire.
Frais de notaire et de registre foncier : Ils sont généralement combinés et s’élèvent à environ 0,2 % à 1,2 % du coût de la propriété.
Les honoraires des agents immobiliers sont généralement payés par le vendeur.

L’achat d’une propriété est une étape importante et passionnante, mais il peut être difficile de s’y retrouver dans un nouveau pays. Heureusement, l’achat de la maison de vos rêves au Portugal devrait être assez simple si vous suivez ces étapes, et si vous trouvez l’aide locale appropriée en cas de besoin.

Devriez-vous louer ou acheter un bien immobilier au Portugal ?

Devrais-je louer ou acheter une maison ? est l’une des questions les plus fréquentes que se posent les expatriés à leur arrivée dans leur nouveau pays. La réponse dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre séjour dans votre nouveau pays de résidence, le marché immobilier actuel et le coût d’un prêt hypothécaire pour expatriés.

Après plusieurs années d’incertitude et de baisse des prix de l’immobilier, l’économie portugaise montre des signes de reprise.

La décision de louer ou d’acheter dépend en grande partie de la situation géographique et du type de propriété. Si la location permet une certaine souplesse, les locations à long terme peuvent être rares dans les zones de villégiature populaires, où certains propriétaires sont heureux de faire payer des loyers élevés pour des locations de vacances à court terme et de laisser des propriétés vides pendant la saison calme. Pour savoir où vivre au Portugal.

Toutefois, compte tenu des taux d’intérêt historiquement bas, l’achat d’un bien immobilier au Portugal peut parfois s’avérer moins cher que le paiement d’un loyer mensuel. Pour les acheteurs, les prix de l’immobilier au Portugal sont en hausse avec la reprise économique, mais ils restent relativement bas après la crise économique du pays. Dans l’ensemble, les prix ont augmenté de 3,66 % en janvier 2016, pour atteindre une moyenne de 1 047 euros par mètre carré.

Bien que les prix augmentent, il faudra peut-être encore du temps pour réaliser des bénéfices sur les biens immobiliers portugais. Comme le marché commence à peine à se redresser, le Portugal représente toujours un marché immobilier plus risqué que certains autres pays européens, bien qu’il existe également un potentiel de rendements plus élevés à long terme. Les impôts sur les plus-values peuvent également retirer une part importante des bénéfices (en particulier pour les non-résidents), tout comme les honoraires des agents immobiliers. Ceux qui prévoient de passer moins de temps au Portugal devraient donc se demander s’ils peuvent récupérer les coûts de leur investissement à court terme.

Quelles tendances pour le marché immobilier au Portugal en 2021 ?

« Le secteur résidentiel a fait preuve de résilience en 2020. Malgré la pandémie et contrairement aux attentes de nombreux consommateurs, il n’y a pas eu de baisse des prix de vente des maisons tout au long de l’année 2020. En fait, il y a eu une légère augmentation, soutenue par une hausse significative au premier trimestre de l’année et de légères variations au cours des trimestres suivants », indique la société de conseil en immobilier.

Au total, en 2020, les estimations indiquent que 165 000 maisons ont été vendues au Portugal, ce qui correspond à une baisse « inférieure à 10% » par rapport à 2019. Malgré cette baisse, grâce à la hausse des prix, « le volume des ventes a été équivalent à celui enregistré en 2019 », souligne CBRE.

Le manque d’offre de logements neufs, une vieille tendance qui s’est poursuivie en 2020, a également fait grimper les prix, bien qu’une évolution ait été enregistrée à cet égard. « Bien que le nombre de nouveaux logements achevés en 2020 ait considérablement augmenté par rapport à l’année précédente, soit 25 % de plus au Portugal et 44 % dans l’agglomération de Lisbonne (données cumulées jusqu’en septembre), le volume de l’offre reste faible. En fait, il y a toujours une plainte croissante de la part des promoteurs immobiliers concernant le manque d’envoi des conseils municipaux, qui a été aggravé pendant cette saison de pandémie », souligne le rapport.

Les actualités de l’investissement immobilier au Portugal